GCB logo Web

Né en 1930 à Barcelone. 

1936-40, durant les années de guerre civile espagnole vit à Paris avec sa famille. Revient à Barcelone en 1940

1947, voyage aux Etats-Unis et au Mexique. A New York, il se lie d'une grande amitié avec Ismael Smith. Il rencontre grâce à lui Salvador Dali et découvre l'art contemporain. 

1948, de retour à Barcelone, il décide de se consacrer à la peinture. Etudes dans l'atelier de Ramon Rognet. Il y rencontre Joan Ponç qui lui fait connaître les premiers travaux des artistes intégrés au groupe Dau al Set. Marsans découvre aussi le Bauhaus et les oeuvres de Malevitch. 

1949, il se rend à Aix-en-Provence pour y rencontrer Walter Gropius. L'intervention du hasard, toujours très présent dans sa vie, lui fait visiter une exposition importante de Cézanne qui déterminera un changement d'orientation dans son travail. 

1950-52, se confirme alors chez lui l'enseignement de Ramon Rogent : le goût pour un type déterminé de peinture, claire et précise. Début 1950, il abandonne l'atelier de Rogent et poursuit en solitaire ses recherches techniques et esthétiques.

1955-60, illustrations pour un texte d'Edgar Allan Poe. Il travaille avec José Antonio Coderch. La rencontre avec Marcel Duchamp à Cadaqués provoque chez Marsans un nouveau langage plastique. 

1960-65, durant cette période il intègre dans sa peinture figuration et abstraction. La "Suite Pacioli" est le reflet de ces expériences. Ces oeuvres de petit format mettent en évidence son intérêt pour les mathématiques. Il rencontre le peintre Ramon Gaya. 

1966-1972, après une période d'expérimentation et d'investigations picturales, il affronte un thème concret de caractère littéraire, "A la recherche du temps perdu" du Marcel Proust. Parallèlement, il travaille la figure humaine et commence les dessins de fleurs. En 1972, Marsans présente pour la première fois son oeuvre au public à la Galerie Trece de Barcelone. 

1973-1980, abandon de l'abstraction et retour à la figuration. Commence à peindre des paysages et édite la "Suite anonyme" en 1978. En 1980, il contacte la galerie Jacod de Paris en vue de l'édition des gravures de Proust. La Galerie Jacob expose alors ses Peintures et dessins. A partir de cette date il exposera régulièrement à la Galerie Claude Bernard de Paris.

1981-89, Marsans aborde de nouveaux thèmes figuratifs, avec toujours l'intention secrète de travailler la véritable relation entre les choses. 
Ainsi naîtront et se développeront lentement les thèmes de la musique, des natures mortes et des livres. 

En 1982, il expose au musée Balzac de Paris les illustrations de Proust. 

1985, exposition au Hirshhorn Museum and Sculpture Garden de Washington. 

1986, Claude Bernard Gallery, New York. 

1989, Centre des Expositions et des Congrès, Saragosse. 

1990-94, Venise où il demeure trois mois sera le thème d'une nouvelle série. 

1995-99, Marsans travaille sur la simplification conceptuelle de la peinture et des esquisses de la figure humaine.

1995, exposition monographique Del Concepto a la Representacion, Palais de la Virreinade, Barcelone. 

1997
Galerie Leandro Navarro, Madrid. 
Sala d'art Arthur Ramon, Barcelone. 

1999, Galerie Claude Bernard, Paris.